Construction du plus grand entrepôt de France par IDEC : point d’étape #3


7 mars 2018

IDEC, leader de la conception et de la construction clé en main d’immobilier logistique, industriel et tertiaire assure la réalisation du plus grand projet logistique de France pour CONFORAMA à Tournan en Brie (77). Découvrez l’avancée du chantier de cet entrepôt exceptionnel de près de 200 000 m² après cinq mois de travaux.

Chaque mois, IDEC vous propose une immersion totale au cœur du chantier de l’entrepôt logistique XXL de CONFORAMA en cours de construction par ses équipes en Seine et Marne (77). Développée avec ARGAN et GAZELEY, cette opération poursuit son avancée avec la sortie de terre de près de la moitié des cellules. Après un focus précédent sur la pose des poteaux, des murs coupe-feu et de la charpente, découvrez aujourd’hui tous les détails de l’installation de la couverture, du bardage, de la mise en place de la centrale à béton et profitez d’une rencontre avec Frédéric, l’un des Dessinateurs/Projeteurs de ce projet emblématique.

La pose de la couverture


Une fois la charpente d’une cellule achevée, une mission déjà réalisée sur 15 des 31 cellules du projet, les couvreurs rentrent en action pour mettre hors d’eau le bâtiment. La première étape garantissant une sécurité optimale sur le chantier se concentre sur la pose d’un filet prévenant les chutes de personnes et d’objets. Les compagnons peuvent alors poser les bacs de couverture en acier ondulé et les lanterneaux qui permettront l’évacuation des fumées en cas d’incendie et un apport d’éclairage naturel dans les cellules. Vient ensuite la pose de l’isolant sous forme de plaque de laine de roche. L’ultime étape consiste dans la mise en place de deux couches d’étanchéité.

Un rythme soutenu


Afin de respecter le planning prévu contractuellement, deux équipes de couvreurs interviennent en parallèle sur les cellules paires et impaires. Elles respectent un rythme de réalisation d’une cellule hors d’eau toutes les deux semaines. Une semaine consacrée à la pose des bacs et des lanterneaux, une seconde dédiée à la mise en place des isolants et de l’étanchéité. Cinq mois après le lancement de l’opération, 5 cellules sont déjà étanchées, l’objectif étant de finaliser l’ensemble de la couverture de la première tranche dans une quinzaine de jours.

L’installation du bardage


Dans le même temps, l’installation des panneaux sandwich est lancée. Ce bardage est composé de deux tôles métalliques séparées par de la laine de roche comprimée. Ce revêtement offre plusieurs avantages : une isolation plus performante, un aspect plus esthétique et un rôle d’écran thermique en cas d’incendie avec une résistance au feu de deux heures. Une fois l’installation du bardage achevée sur une cellule, les compagnons installent les menuiseries et notamment les bandes filantes vitrées. Cette mission nécessite deux jours de travail par cellule, une journée pour la mise en place des structures en aluminium et une seconde pour les vitrages. L’ultime étape avant la mise hors d’air du bâtiment concerne l’installation des portes de quais.

Mise en place de la centrale à béton


La construction de cet entrepôt de près de 200 000 m² impose l’installation d’une centrale à béton provisoire directement sur le chantier. Après un mois pour finaliser sa mise en place, la centrale va entrer en service en parallèle du lancement des dallages des cellules. Grâce à une capacité de coulage de 400 à 600 m3 par jour, elle va tourner à plein régime pour couler les planchers des 31 cellules du projet, puis les aires de béquillage disposées devant les 190 portes de quais.

A la rencontre de Frédéric, Dessinateur/Projeteur IDEC


Le caractère unique de ce projet nécessite l’investissement de femmes et d’hommes pour en assurer la réussite. Parole à Frédéric, Dessinateur/Projeteur IDEC qui détaille son rôle dans la construction de cet ouvrage hors norme.

 « J’ai en charge la réalisation de la maquette 3D de cette opération qui est complexe par sa dimension. Je suis en relation avec l’ensemble des entreprises auprès desquelles je récolte les maquettes techniques que j’intègre ensuite dans notre modèle 3D afin de détecter les éventuels conflits que nous pourrions rencontrer entre chaque lot. Je fais ensuite les mises à jour nécessaires sur notre maquette. J’assiste également au jour le jour, avec l’aide d’un alternant l’équipe travaux pour répondre à ses demandes techniques. Nous avons sur cette opération également une Gestion Electronique Documentaire (GED) qui nous permet une meilleure communication entre tous les intervenants. Mon rôle est donc non seulement de réaliser la maquette 3D du bâtiment avec notre BIM Manager mais aussi d’assister au quotidien nos entreprises partenaires qui sont pour certaines dans une phase d’apprentissage avec le BIM ».

Prolongez l’expérience


Découvrez nos références de conception et construction clé en main de bâtiments logistiques et tous types de bâtiments d’entreprise. Vous pouvez aussi nous contacter pour toute demande d’information complémentaire ou pour échanger sur un nouveau projet.

Actu & Conseils

Informations et expertises


Découvrez les dernières actualités et conseils de nos experts pour bâtir votre projet dans les meilleures conditions.