Construction du plus grand entrepôt de France par IDEC : point d’étape #4


19 avril 2018

IDEC, leader de la conception et de la construction clé en main d’immobilier logistique, industriel et tertiaire réalise le plus grand projet logistique de France développé avec GAZELEY et ARGAN pour CONFORAMA à Tournan en Brie (77). Découvrez l’avancée de la construction de cet entrepôt XXL de près de 200 000 m² après six mois de travaux.

IDEC vous propose chaque mois une immersion complète au cœur du chantier de l’impressionnante plateforme logistique de CONFORAMA en cours de construction par ses équipes à Tournan en Brie. La sortie de terre de ce projet se poursuit afin de respecter le planning prévu pour la mise à disposition anticipée des premières cellules. Après un focus précédent sur la pose de la couverture, l’installation du bardage et la mise en place de la centrale à béton, découvrez aujourd’hui la préparation du béton, le coulage des dallages, la sortie de terre du premier bloc de bureaux et les missions de Pierrick, Conducteur de Travaux Principal chez IDEC.

Le béton, un savant mélange


Le béton utilisé pour le dallage de cette plateforme logistique de 200 000 m² nécessite une attention et une organisation spécifiques. Ce projet se dote ainsi d’une centrale à béton directement installée sur le chantier offrant une capacité de production de 400 à 600 m3 par jour. L’ensemble des matières premières sont stockées sur place, notamment le ciment et les agrégats. La quantité d’eau est ajustée quotidiennement grâce à des mesures précises du taux d’humidité des matières premières garantissant un mélange optimal. Enfin, des fibres métalliques sont ajoutées au dernier moment et des armatures de renfort sont disposées au niveau des points singuliers afin d’assurer une excellente résistance.

Le coulage du dallage


Une fois une cellule hors d’eau et hors d’air, les équipes d’IDEC supervisent la réalisation des dallages. La première étape consiste en un reprofilage de la plateforme avec une niveleuse, suivi de l’ajout d’une fine couche de sable de 1 à 2 centimètres. Cet ensemble est recouvert d’un film polyane permettant de garder un maximum d’eau dans le béton. Les compagnons peuvent alors lancer le coulage grâce au béton acheminé avec trois toupies qui assurent des rotations en continu. Après une répartition sommaire manuelle, une machine dédiée est utilisée pour mettre à niveau, faire vibrer et lisser le béton. Cette Laser Screed est réglée en fonction du niveau zéro grâce à un point de référence fixé dans chaque cellule. 5 à 6 heures après le coulage du béton, une seconde machine réalise le lissage et le polissage. La dernière étape consiste dans la pose d’un produit de cure pour limiter l’évaporation de l’eau et favoriser un séchage optimal.

Sortie de terre du premier bloc de bureaux


Dans le même temps, le premier bloc de bureaux sort de terre progressivement. Les compagnons installent sur les fondations coulées en même temps que les cellules, la charpente métallique qui s’étend sur trois niveaux. Cette dernière montée à l’aide d’une nacelle nécessite cinq semaines afin d’assembler les différents éléments qui la composent. L’étape suivante consiste à poser les bacs collaborants sur chaque niveau. Ces éléments métalliques d’une épaisseur moyenne de 10 centimètres recevront par la suite une couche de béton qui formera les différents planchers de ce bloc de bureaux de 1 500 m².

Première mise à disposition anticipée en juin


Six mois après le lancement des travaux par IDEC, la construction de ce projet titanesque de 31 cellules avance à grand rythme malgré des conditions météorologiques hivernales difficiles. Ainsi, la plateforme est en cours de finalisation sur les 6 dernières cellules. Les fondations sont coulées jusqu’aux cellules 24 et 25, la pose des murs coupe-feu est réalisée jusqu’aux cellules 22 et 23 et la couverture est achevée sur la moitié de l’ouvrage, soit une surface de près de 100 000 m². La mise à disposition des cinq premières cellules de la tranche 1 est prévue à la mi-juin, suivie un mois plus tard des cellules 6 à 11, ainsi que la salle des serveurs installée au rez-de-chaussée du bloc de bureaux.

A la rencontre de Pierrick, Conducteur de Travaux Principal chez IDEC


Le caractère unique de ce projet nécessite l’investissement de femmes et d’hommes pour en assurer la réussite. Parole à Pierrick, Conducteur de Travaux Principal chez IDEC, qui détaille son rôle dans la construction de cet ouvrage hors norme.

« Je suis responsable du suivi de l’ensemble des lots techniques et architecturaux de ce projet. Cela intègre des corps d’état variés, de la charpente métallique des bureaux, aux éléments techniques jusqu’à la peinture. Mon rôle est de coordonner l’action de la vingtaine d’entreprises partenaires qui interviennent à nos côtés sur cette opération. Je suis également en charge d’adapter et d’anticiper les demandes de nos clients sur l’évolution des choix techniques souhaités pour répondre au mieux à leur future organisation. Intervenir sur la construction de cette plateforme logistique représente évidemment un challenge, nécessitant une bonne organisation de par sa taille pour suivre des tâches qui se réalisent en même temps à une vingtaine de cellules d’écart. Les  chiffres autour de ce projet donnent aussi une idée de ses dimensions impressionnantes, à l’image des 63 kilomètres de réseaux installés pour le sprinklage ».

Prolongez l’expérience


Découvrez nos références de conception et construction clé en main de bâtiments logistiques et tous types de bâtiments d’entreprise. Vous pouvez aussi nous contacter pour toute demande d’information complémentaire ou pour échanger sur un nouveau projet.

Actu & Conseils

Informations et expertises


Découvrez les dernières actualités et conseils de nos experts pour bâtir votre projet dans les meilleures conditions.